fbpx

28 janvier 2022

Youstina, étudiante, alternante et entrepreneure !

Découvre le témoignage de Youstina, étudiante en Mastère à l’IA School, et co-fondatrice de Comores en Ligne :

 

Youstina, étudiante à l’IA School

Après avoir réussi le concours d’entrée, Youstina a rejoint l’IA School en 1ère année de Mastère in Intelligence Artificielle & Management, sur le Campus de Paris. Elle suit actuellement un rythme en alternance, comprenant 2 jours à l’école, et 3 jours en entreprise. Youstina a en effet décrocher un poste de Business Analyst au sein d’OCP Répartition !

 

Étudiante, alternante, et entrepreneure !

Youstina a plus d’une corde à son arc ! En effet, à côté de ses études, l’étudiante en Big Data a crée Comores en Ligne ! Cette société est le fruit du travail de Nirsoih IBRAHIMA, Sourayat AHMED ALI, Sououdi MAOULIDA, Mickael PETIT, Aren ALI et Saandi NAOUFAD, également étudiant à l’IA School !

 

Comores en Ligne, c’est quoi ?

Comores en Ligne est une marketplace, soit un site de vendeurs indépendants. Le site permet aux expatriés comoriens d’acheter des denrées alimentaires, des matériaux de construction, du crédit téléphonique, des soins d’hygiène et beauté et plein d’autres produits à leurs proches qui sont aux Comores, et ce, depuis le monde entier ! Des équipes sur place se chargent de la préparation des commandes et de la livraison des achats jusqu’au destinataire final.

Mais Comores en Ligne, c’est aussi un site solidaire ! En effet, la plateforme permet aux producteurs, commerçants et artisans locaux d’exposer leurs produits et de les vendre à travers la Marketplace. Un vrai gain monétaire et de notoriété pour les petites enseignes.

 

Quelles sont les motivations de l’étudiante ?

En tant qu’expatriée, Youstina reste très attachée à sa famille restée aux Comores. À son arrivée en France, elle a ressenti le besoin d’aider ses proches dans leurs besoin au quotidien mais ne trouvait pas de moyen d’y parvenir. Accompagnée des co-fondateurs de la marketplace, elle a donc commencé à réfléchir à un moyen de pouvoir se procurer des denrées directement sur place, à destination des familles locales. C’est ainsi que l’idée de créer les Comores en Ligne a émergée ! Désormais, un clic suffit à la diaspora comorienne pour faire livrer nourriture, produits d’hygiène et matériaux à leurs proches.

 

Quels sont les projets en cours ?

Actuellement, l’application ne permet la livraison qu’aux Comores. En effet, les fondateurs étant originaires de ce pays, c’était pour eux une évidence d’en faire un point de départ. Aujourd’hui, ils ont pour projet de développer l’application et de l’étendre, à termes, à toute l’Afrique ! Cela permettrait aux expatriés africains du monde entier de pouvoir aider matériellement leurs proches, restés sur place.

 

Comment utiliser Comores en Ligne ?

La marketplace est disponible depuis le site www.comores-en-ligne.fr, mais aussi depuis une application mobile fraîchement designée ! L’application est téléchargeable depuis l’Apple Store et Android, et tout les produits y sont répertoriés.

 

Nous souhaitons un excellente continuation à Youstina et Saandi, que ce soit dans leurs études à l’IA School, ou dans le développement de Comores en Ligne !

 

 

 

 

 

Plus

d'articles

27 septembre 2022

Vous avez envie d’en savoir plus sur la tech ? alors voici 3 films qui vous intéresseront tout particulièrement ! […]

8 septembre 2022

Lorsque vous obtenez un nouvel ordinateur, l’une des premières choses que vous voulez faire est de vérifier l’absence de virus […]

3 août 2022

La science des données apporte un vent de changements à fort impact dans le secteur de l’aéronautique. Déjà au XXe siècle, […]

4 juillet 2022

Un Job Dating, c’est quoi ? On connait tous le principe du speed dating, qui consiste à rencontrer et éventuellement séduire […]

23 juin 2022

VivaTech est un salon international dédié à l’innovation et aux nouvelles technologies. Il se tient tous les ans à Paris […]

22 juin 2022

Découvrez le témoignage de Rémi, 24 ans, étudiant en 1ère année de Mastère à l’IA School :   Son souhait d’allier […]