fbpx

IA SCHOOL

Soft Skills, une nouvelle dimension humaine dans les métiers de l’IA.
Soft skills and personal fitness responsibility HR human resources concept.

Soft Skills, une nouvelle dimension humaine dans les métiers de l’IA.

Avec l’avènement de l’Intelligence Artificielle, c’est une petite révolution qui s’opère dans les métiers : certains d’entre eux disparaissent. Ils sont remplacés par des machines, où ils tombent carrément en désuétude – un phénomène pas si nouveau que ça d’ailleurs, qui intervient à chaque grand changement dans la société : avec l’arrivée de l’électricité, qui se souvient de l’allumeur de lampadaire ?

Nous sommes en train de vivre une nouvelle révolution “industrielle” avec le bouleversement de la technologie et de l’IA, et de nouveaux métiers apparaissent forcément. Des nouveaux métiers que l’on peut classer en deux catégories : ceux qui permettent le fonctionnement de l’IA, ce sont par exemple les Data métiers. Et ceux, déjà existants, qui sont tellement transformés par l’IA, que ce sont des métiers avec une toute nouvelle dimension : une dimension profondément humaine.

 

L’humain et la machine, compatible ?

Petite explication : la particularité de l’Intelligence Artificielle est d’automatiser de nombreuses tâches au sein d’une entreprise. L’analyse d’un grand nombre de données de façon permanente lui permet donc de donner des réponses très précises, d’anticiper des solutions, de valoriser des actions par rapport à d’autres, et d’améliorer la rentabilité d’une société.

Ces choses sont faites quasiment en temps réel, ce qu’un humain ne pourrait pas faire. Ces tâches fastidieuses de calculs, d’analyses, de comparaisons sont donc prises en charge par l’Intelligence Artificielle, ce qui permet à l’humain de se recentrer sur un travail plus valorisant, qui fait appel à ses qualités, ses particularités, ses aptitudes propres.

Si la croyance populaire tend à penser que l’Intelligence Artificielle peut se passer de l’Humain, et qu’elle va même nous mettre tous au chômage, voilà la démonstration contraire ! Dans de nombreux cas, l’humain et la machine se complètent !

Aujourd’hui, ce qui est primordial pour les futurs techniciens, managers, entrepreneurs, c’est de développer et d’entretenir ces “à côtés” : ces compétences propres à chacun qui font la différence. En anglais, on appelle cela les Soft Skills.

Depuis déjà plusieurs années, nos voisins anglo-saxons les valorisent en entreprise. En France, cela est moins le cas, mais cela bouge et cela commence gentiment à faire sa place dans l’esprit des employeurs.

 

Concrètement, que sont les Soft skills?

Littéralement “compétences douces”, les soft skills s’opposent au “hard skills”, ces compétences techniques acquises lors des études d’un individus, des stages, ou des contrats de travail accumulés tout au long de sa vie. Les Soft Skills eux sont les compétences non quantifiables que chacun possède, sans parfois en être conscient. L’empathie, l’écoute, la créativité, la gestion du stress, la positivité, la combativité, l’adaptabilité, la capacité à rebondir, à manager une équipe, etc… voilà quelques exemples de Soft Skills.

Ces compétences jouent un rôle majeur dans l’appréhension du travail de chacun, et elles sont un levier à la performance.

Ainsi, les Soft Skills sont les nouvelles capacités recherchées par les employeurs. C’est celles qui font la différence ! Cette dimension humaine permet de réinventer les métiers, et de revaloriser les tâches prises en charge par l’humain.

Par exemple un vendeur pourra se concentrer davantage sur l’expérience client, et donc faire preuve de persuasion, d’empathie, d’écoute lors d’une vente. Un médecin accompagné par une Intelligence Artificielle, pourra quant à lui passer plus de temps à écouter un patient, échanger avec lui, et anticiper au mieux ses peurs, ses questions, ses appréhensions. De même, un développeur d’une application pourra croiser plusieurs de ses compétences, en s’occupant par exemple de la promotion de son outil comme il l’entend.

En déterminant les Soft Skills de chaque individu au sein d’une entreprise, cela permet aussi d’avoir une équipe plus mobile : les métiers devenant plus complexes avec l’omniprésence de l’Intelligence Artificielle, chaque personne peut trouver une nouvelle approche de son poste grâce à ses compétences personnelles. Un défi qui remotive les troupes !

Les leaders de demain devront s’appuyer sur ces Soft Skills, et c’est pourquoi il est important de former cette nouvelle génération dès maintenant ! Voilà ce que nous transmettons à l’IA School, au travers de nos différents cursus et programmes complets, afin de trouver un travail épanouissant et enrichissant dans les métiers du Numérique et de l’Intelligence Artificielle.

Fermer le menu