fbpx

14 janvier 2022

L’IA, un outil de soutien pour les campagnes électorales

Avant l’avènement du big data et le développement de la science des données, les élections se passaient avec une incertitude constante. Les candidats se déplaçaient massivement pour attirer le maximum d’attention et convaincre plus de monde, sans direction précise. Aujourd’hui, à l’ère du numérique et de l’intelligence artificielle, les mouvements politiques sont beaucoup plus encadrés et les partisans se donnent essentiellement du mal pour identifier les zones potentielles où ils pourraient remporter des votes.

Budget participatif, fichage des électeurs, porte-à-porte ciblé et cartographie intelligente de ses campagnes, de plus en plus de candidats aux différentes élections au cours des prochains mois et années à venir exploitent les opportunités que les technologies d’IA les offrent. L’IA School fait justement le point sur l’IA dans les campagnes électorales.

 

Des applications et des logiciels dédiés aux équipes de campagne

Apparus aux États-Unis, les logiciels de stratégie électorale s’imposent actuellement comme des outils indispensables aux équipes de campagne. Quorum, Decidim, Digitale Box, eXplain, Nation Builder, Poligma, Fluicity, Cap Collectif ou encore Spallian : ils sont aujourd’hui plus d’une dizaine à se partager le marché français.

Ces logiciels dotés d’IA aident les candidats à mieux organiser leurs campagnes en vue d’obtenir de meilleurs résultats à l’issue du scrutin. Ils offrent notamment de nombreuses fonctionnalités essentielles dans la gestion des campagnes électorales à ne citer que :

  • L’organisation des contacts
  • La gestion des invitations aux réunions publiques
  • La structuration de son équipe
  • Les actions ciblées sur le plan géographique…

Tout comme l’IA offre un appui de prédiction dans l’univers des cryptomonnaies, elle vient également en aide aux candidats sur différents niveaux d’élection. L’IA dans les campagnes électorales fait en sorte que les mouvements organisés soient plus intelligents, plus réfléchis pour être plus efficaces.

 

Identifier les endroits de votes potentiels en sa faveur

Pour remporter une élection municipale en ayant recours aux programmations de l’IA, un candidat se sert d’un logiciel intelligent afin d’identifier les endroits de votes potentiels en sa faveur. De cette manière, il évite de perdre plus de temps dans des campagnes qui ne lui rapporteront que peu de résultats pour se concentrer réellement sur les potentiels électeurs qui voudraient peut-être voter pour lui.

Grâce au progrès du big data, les logiciels de stratégie électorale peuvent désormais amasser une énorme quantité de données pour se faire une idée des zones géographiques les plus susceptibles d’être influencées. En sachant exactement où ils doivent aller et avec qui ils doivent faire un discours, les politiciens ont plus de chances de remporter une victoire lors des élections auxquelles ils comptent participer.

Cette nouvelle approche boostée par l’intelligence artificielle semble bien porter ses fruits si l’on s’intéresse aux anciennes élections présidentielles qui ont eu lieu aux États-Unis. A titre d’exemple, en 2008 et en 2012, Barack Obama s’est servi de l’outil Blue State Digital. En 2016, Donald Trump en a fait de même avec l’outil de gestion intelligent Nation Builder.

 

 

Rationaliser, optimiser et mieux cibler ses campagnes

Les programmations et applications dotées d’IA destinées à la gestion des campagnes électorales sont désormais accessibles sur smartphone. D’un coup d’œil, un candidat peut facilement gérer ses déplacements quartier par quartier et accéder à un court résumé de ses actions :

  • Combien de personnes il a rencontrées
  • Quelles sont les actions en cours, terminées ou à prévoir
  • Quels groupes de personnes sont mobilisés chaque jour
  • Comment répartir le travail en équipe…

Outre le challenge dépassé de la rationalisation, l’IA dans les campagnes électorales fournit un véritable outil d’optimisation et de meilleur ciblage de ses mouvements politiques. A priori, les algorithmes conçus pour répondre à ces objectifs sont en mesure de rassembler des données sociodémographiques importantes. Il s’agit généralement de données en provenance des bureaux de vote ou du ministère de l’Intérieur se portant sur les anciennes élections et les spécificités géographiques du lieu.

L’algorithme peut par exemple donner le pourcentage de personnes aux chômages, de propriétaires de bien immobilier ou de travailleurs dans un secteur précis au sein de la zone qui apparait sur l’écran. Par la suite, en fonction de ses objectifs, le candidat pourra établir une meilleure stratégie électorale qui correspond aux attentes réelles des habitants du quartier.

 

L’IA dans la prédiction des résultats de vote aux élections

En plus de fournir un outil d’aide aux candidats lors des campagnes électorales, l’intelligence artificielle s’intéresse davantage à la prédiction des résultats de vote. D’une manière concrète, les algorithmes et les logiciels conçus à cet effet collectent et analysent toutes les données que partagent les gens sur les canaux digitaux comme les réseaux sociaux ou les commentaires sur site. Ils peuvent ensuite déterminer pour quel candidat, les gens comptent soutenir le plus.

Néanmoins, pour garder la transparence des scrutins et éviter que ces prédictions n’influencent le choix des citoyens, ils sont tenus de garder le silence jusqu’à ce que les élections dans toutes les régions s’achèvent.

Dans un futur proche, on peut bien espérer à ce que l’intelligence artificielle et le big data bouleversent davantage les campagnes électorales et les élections en temps réel. Restez au courant des dernières nouvelles sur les technologies futuristes en consultant nos autres articles en actualités.

Plus

d'articles

20 janvier 2022

L’intelligence artificielle envahit la plupart des secteurs d’activités du moment : cryptomonnaies, ressources humaines, santé et les services du quotidien. Longtemps […]

10 janvier 2022

Les progrès de l’IA qui touchent la plupart des secteurs d’activité actuels soulèvent de nombreuses questions éthiques majeures au sein […]

20 décembre 2021

Jean Marie est un ancien étudiant en 2ème année de Master en Intelligence Artificielle et Big Data, avec une spécialisation […]

20 décembre 2021

L’épanouissement d’un individu dépend en grande partie de ses conditions de vie. Que ce soit sur le plan personnel ou […]

3 décembre 2021

L’accessibilité des personnes handicapées figure parmi les enjeux majeurs de la société moderne. Selon les enquêtes réalisées par l’OMS et […]

24 novembre 2021

Comment la data peut-elle influencer les villes et leurs infrastructures ?  À l’aube de la Smart City, les villes émettent […]