fbpx

IA SCHOOL

L’IA révolutionne la fête de la musique en 2021 !

L’IA révolutionne la fête de la musique en 2021 !

L’Intelligence artificielle marque de plus en plus sa présence dans les grands évènements. Elle touche actuellement l’ensemble des secteurs et concerne également la musique. L’IA a déjà fait son apparition dans l’industrie musicale en s’invitant en studio et est à l’origine de nombreuses mélodies originales, de labels innovants, de formats inventifs…

L’intelligence artificielle est en effet en mesure d’apporter de nombreuses transformations à la Fête de la musique, ce grand événement célébré tous les 21 juin par les passionnés des tubes et des chansons de toute sorte. Avec les mesures de protection liées au coronavirus, la fête de la musique en 2021 se révèlera sous un aspect différent. Néanmoins, elle reste avant tout musicale. Mais alors, comment l’IA va-t-elle révolutionner la fête de la musique en 2021 ? L’IA School fait le point pour mieux vous éclairer sur ce sujet.

 

 

Les débuts de la Fête de la musique

En 1976, le producteur américain d’une chaine musicale, Joël Cohen propose les « Saturnales de la Musique ». Il s’agit d’une ouverture nocturne de l’émission radio le 21 juin et le 21 décembre afin de célébrer les 2 solstices en musique. Il invite tout musicien, amateur et professionnel à jouer spontanément dans les rues. Le projet se déroule à l’époque à Toulouse et à Paris le 21 juin 1976 durant la plus longue nuit de l’année.

En 1982, le ministère de la Culture dirigé par Jack Lang effectue une enquête sur les pratiques musicales. Il révèle par la suite que 5 millions de personnes, dont la moitié composée de jeunes jouent d’un instrument de musique. Pourtant, seule une partie mineure d’entre eux s’implique dans les manifestations musicales comme le Festival de la musique. Le critique musical Maurice Fleuret suggère donc au gouvernement de considérer la culture musicale grandissante de la France.

Jack Lang et Maurice Fleuret imaginent donc une grande manifestation populaire vouée à la musique. Inspirés du concept de Cohen, ils lancent la première Fête de la Musique le 21 juin 1982, solstice d’été et jour le plus long de l’année.

 

 

La fête de la musique, un succès planétaire

La Fête de la musique connait un véritable succès au fil des années et devient un phénomène grandiose à l’échelle mondiale. Elle commence à s’exporter lors de l’Année européenne de la Musique en 1985. Ensuite de nombreuses villes européennes comme Paris, Barcelone et Liverpool signent la « charte des partenaires de la Fête européenne de la Musique » à Budapest. En 1998, la France lui consacre un timbre-poste.

Actuellement, plus de 120 pays des cinq continents célèbrent la Fête de la musique. Plus de 50 villes allemandes y participent. L’évènement débarque à New York pour la première fois en 2007 avec « Make Music New York ». Elle arrive également à Shanghai et à Pékin et dure plusieurs jours dans de nombreuses villes comme la Genève.

Au cours de cet évènement planétaire, professionnels et amateurs se rassemblent pour apprécier le son des plus belles notes musicales. D’ailleurs, la participation à l’évènement reste gratuite au fil des années. Son côté convivial explique aussi son grand succès à l’échelle nationale et internationale. Elle donne à tous les musiciens et aux amateurs la possibilité d’exprimer leurs talents. Les spectateurs apprécient également son caractère itinérant, c’est-à-dire retrouver sa ville pour célébrer la musique.

 

 

Comment l’intelligence artificielle transforme la fête de la musique ?

Mêler l’IA à la création musicale ouvre une multitude de nouveaux horizons. Le big data, le machine learning ainsi que de nombreux outils liés à l’intelligence artificielle ont déjà permis de réaliser de nouvelles compositions musicales. Pour ce prochain 21 juin, on s’attend bien à ce que de nombreux musiciens exploitent l’IA dans la recherche de tubes plus originaux et plus touchants, tout ceci dans le respect des gestes barrières.

 

Créer des chansons plus originales

L’IA permet de composer de nouvelles pistes musicales. Elle peut imiter le style d’un artiste et donne souvent des résultats impressionnants. Elle pourrait alors aider les musiciens à mieux se préparer dans le cadre de la fête de la musique.

L’Intelligence artificielle leur donne en effet la possibilité d’adopter une nouvelle approche et de composer de nombreuses mélodies originales. Le titre « Jack Park Canny Dope Man » de TravisBott inspiré de Travis Scott en est un exemple concret.

 

Une multitude de possibilités potentielles

À part composer des mélodies originales et le fait de trouver des paroles surprenantes, l’IA propose de nombreuses utilisations potentielles. Elle permet par exemple de créer des arrangements musicaux adaptés au montage vidéo.

La Data Science et la Data Analyst peuvent même contribuer au développement des logiciels musicaux plus intelligents et plus intuitifs. En plus de traiter les pistes, ces derniers sont en mesure de supprimer les bruits de microphones et ainsi obtenir de bien meilleurs rendus.

 

L’IA et la créativité humaine

Même si l’IA permet de composer de la musique de manière automatique, elle reste un outil conçu pour assister les musiciens. Par conséquent, il est difficile d’imaginer un monde musical complètement remplacé par des machines.

Dans le cas de la fête de la musique en 2021, les musiciens vont de plus en plus se servir des produits issus de l’intelligence artificielle pour innover musicalement et impressionner plus de monde. Retrouvez les exclusivités sur cet évènement et sur de nombreux autres sujets liés à l’IA en consultant nos actualités.

Fermer le menu