2 mai 2024

Les 10 pays les plus avancés sur l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est aujourd’hui une technologie incontournable dans le développement des entreprises et de la société. Des progrès considérables ont été apportés au Machine Learning et aux modèles d’apprentissage grâce au travail des équipes de recherche et de développement. La contribution des états à l’échelle du monde n’est pas égale. Voyez ci-après la liste des pays précurseurs de l’IA ainsi que leurs actions et investissements dans ce domaine.

10 – Singapour : des investissements massifs dans l’IA

Le Singapour est placé à la 10e place parmi les pays les plus avancés dans le domaine de l’intelligence artificielle. Conscient des enjeux de cette technologie, le gouvernement du Singapour a établi en 2019 une première stratégie nationale en matière d’IA pour renforcer la recherche et le développement et promouvoir l’intelligence artificielle dans les entreprises du secteur de la santé, du transport et des services financiers.

En 2023, le Singapour lance le Singapor National AI Strategy 2.0 (NAIS 2.0), une nouvelle stratégie en intelligence artificielle pour consolider sa position de leader. Entre 2013 et 2022, Singapour a investi environ 4,7 milliards de dollars dans ces nouvelles technologies. En avril 2023, il a signé un arrangement technique pour la création d’un laboratoire de recherche et développement sur le Machine Learning et les réseaux de neurones.

9 – Corée du Sud : l’ambition de leadership mondial en IA

À la 9e place du classement se trouve la Corée du Sud. Elle investit massivement dans l’intelligence artificielle pour la mise en œuvre de cette technologie dans le secteur de la santé, des transports ou de la fabrication. En avril 2024, elle annonce des investissements à hauteur de 6,94 milliards de dollars d’ici 2027. Ils sont destinés à la recherche et au développement en matière d’IA et des semi-conducteurs liés à l’IA.

Avec ces injections de fonds, la Corée du Sud vise la place de leader mondial de l’IA dans les années qui suivent. Son gouvernement compte maintenir son leadership dans les semi-conducteurs et favoriser l’innovation dans les entreprises grâce aux nouvelles technologies d’intelligence artificielle.

8 – France : une stratégie d’IA audacieuse

Acteur majeur dans le domaine de l’intelligence artificielle, la France se trouve à la 8e place des pays précurseurs de l’IA. Entre 2018 et 2022, elle s’est dotée d’un budget de 1,5 milliard d’euros pour renforcer ses capacités de recherche en intelligence artificielle et rester dans le top 5 des pays experts dans ces technologies. Pour la période de 2021 à 2025, elle a prévu de consacrer 2,22 milliards d’euros au financement de la deuxième partie de sa stratégie d’IA.

Dans ce domaine où la concurrence est rude, la France vise la place de leader au niveau de l’Europe d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement français soutient la transformation numérique des entreprises et met l’accent sur le développement des modèles géants de langage. Il encourage également des initiatives qui permettent d’attirer des chercheurs et experts du domaine de l’intelligence artificielle.

7 – Allemagne : un pays attractif en matière d’IA

Jusqu’en 2022, l’Allemagne a investi 7 milliards de dollars dans l’IA. En 2023, elle met en place son Plan d’Action Intelligence Artificielle avec une enveloppe de 1,6 milliard octroyée par le ministère de la Recherche. L’objectif est de hisser le pays au rang de leader mondial en matière d’intelligence artificielle dans les années à venir.

En février 2024, Microsoft, le géant de l’informatique, a annoncé qu’il allait injecter près de 3,3 milliards de dollars en Allemagne d’ici 2025. L’objectif du géant du numérique est d’augmenter les capacités de centres de données du pays et de former plus de 1,2 million de personnes à ces nouvelles technologies. Ce partenariat démontre l’attractivité de l’Allemagne dans le secteur de l’intelligence artificielle.

6 – Inde : l’IA comme moteur pour le progrès économique et social

Dans le classement des pays précurseurs de l’IA, l’Inde se trouve à la 6e place, devant l’Allemagne et la France. Pour rester compétitif dans cette course à l’intelligence artificielle, le gouvernement indien s’est engagé à débloquer 1,2 milliard de dollars pour les cinq prochaines années. Ces fonds visent plusieurs objectifs :

  • mettre en place une infrastructure informatique ;
  • favoriser la recherche et le développement dans les domaines du Machine Learning et des réseaux de neurones ;
  • financer la création de start-ups dans le domaine de l’intelligence artificielle ;
  • trouver des solutions aux problèmes de santé, d’éducation ou d’agriculture grâce à l’utilisation de l’IA.

Ce plan d’investissement ambitieux prouve la volonté du gouvernement indien de faire de l’intelligence artificielle un moteur pour le développement économique et humain de l’État.

5 – Canada : des pôles d’excellence en intelligence artificielle

Le Canada est l’un des plus grands acteurs du monde dans le domaine de l’IA. Entre 2022 et 2023, il a investi à hauteur de 2,57 milliards de dollars dans la recherche et le développement. Pendant cette même période, les investissements en capital-risque dans l’intelligence artificielle ont totalisé 8,64 milliards de dollars. Il n’est pas étonnant que le Canada soit à la 5e place des états précurseurs de l’IA.

En plus du soutien financier du gouvernement, le Canada est doté de plusieurs pôles d’excellence. Ils mènent des recherches sur l’IA et plus particulièrement sur l’apprentissage automatique et les réseaux de neurones. Ce travail permet d’introduire l’IA dans le secteur de la fabrication ou des services publics. Malgré la course à la productivité, le Canada promeut une intelligence artificielle éthique qui prend en charge les problématiques telles que l’éducation ou le changement climatique.

4 – Israël : un réseau de start-ups en IA dynamique et performant

Israël se trouve à la 4e place des pays précurseurs de l’IA. Le pays dispose d’une forte culture entrepreneuriale. Elle a permis l’émergence de nombreuses start-ups performantes dans le domaine de l’intelligence artificielle. Elles s’appuient sur la recherche fondamentale réalisée dans le monde entier pour se développer.

Israël bénéficie également d’un système éducatif au point. Il forme des talents de haut niveau dans les domaines de l’informatique, de l’apprentissage des machines ou des réseaux de neurones. Grâce au soutien continu du gouvernement et de l’esprit d’innovation des entreprises, Israël a pu consolider sa position de pôle mondial majeur pour le développement de l’intelligence artificielle.

3 – Royaume-Uni : une stratégie nationale performante sur l’IA

Le Royaume-Uni fait partie des trois premiers précurseurs de l’IA du monde. Il se place derrière la Chine et les États-Unis. Cette place est le résultat d’un soutien sans faille du gouvernement et d’un système universitaire dynamique. En 2022, le Royaume-Uni a publié sa stratégie nationale sur l’IA avec un financement public de plus de 1,3 milliard de dollars pour le secteur.

L’objectif de cette stratégie est de stimuler la recherche pour aboutir à de nouvelles découvertes dans le domaine de l’IA. Il sera réalisé selon les axes suivants :

  • veiller sur les systèmes de recherche et de développement et soutenir le travail des chercheurs ;
  • attirer les meilleurs experts du Machine Learning ou autres technologies de l’IA dans les projets de recherche ;
  • fournir aux chercheurs des données et ressources nécessaires pour développer des systèmes de pilotage de demain.

2 – Chine : un marché d’IA en forte croissance

La Chine est le deuxième plus grand contributeur dans le domaine de l’IA après les États-Unis. Depuis 2023, elle a approuvé plus de 40 modèles d’intelligence artificielle, dont 14 grands modèles linguistiques. Il n’est donc pas étonnant que le marché de l’IA se porte à merveille en Chine. Avec un taux de croissance prévisionnel de 18 % par an, le marché de l’IA chinois verrait son chiffre d’affaires passer de 38,89 milliards de dollars en 2024 à 104,7 milliards de dollars dans les années 2030.

La Chine dispose de nombreux atouts pour devenir le pays le plus avancé sur l’IA : une forte maturité numérique de la population et un accès facile aux données. Le soutien sans faille de l’État et la confiance des investisseurs en capital-risque permettent d’accélérer le développement des entreprises chinoises du secteur de l’intelligence artificielle.

1 – États-Unis : des investissements vertigineux consacrés à l’IA

Les États-Unis dominent de très loin ses concurrents dans la course à L’IA. Les entreprises du domaine font partie des géants du numérique à l’image de Google, Meta, Microsoft ou encore Apple. Les États-Unis ont dépensé entre 2013 et 2022 près de 249 milliards de dollars pour explorer les technologies de l’intelligence artificielle et conserver une avance notable sur les autres pays.

D’ici 2026, les dépenses en matière d’IA dépasseront 300 milliards de dollars, dont la moitié par les États-Unis. Elles seront consacrées entre autres au développement de modèles de langage ou modèles de relation client. C’est à ce prix que les États-Unis peuvent rester en tête malgré une concurrence féroce.

Il est maintenant acquis que c’est l’IA qui façonnera la société et les entreprises de demain. Par conséquent, seule la maîtrise des technologies de l’intelligence artificielle permet à un pays de rester souverain. Ce qui explique des investissements colossaux consacrés à l’IA.

Vous avez le projet de travailler dans le domaine de l’intelligence artificielle ? IA School propose un cursus Grand École d’une durée de cinq ans. À l’issue de la formation, vous disposez de compétences nécessaires pour travailler en tant que développeur IA ou intégrer une équipe de Data Scientists. Pour obtenir des informations complémentaires sur notre école, inscrivez-vous sans attendre à une de nos journées portes ouvertes.

Plus

d'articles

14 mai 2024

Retrouvez l’interview de Quentin Valenti, intervenant à l’IA School sur le campus de Bordeaux. Le parcours de Quentin Quentin a […]

30 avril 2024

Retrouvez le témoignage de Karim Lekhchine, intervenant en Stratégie Marketing Digital et Community Management pour l’ESI Business School et l’IA […]

23 avril 2024

Retrouvez l’interview de Coline Alberti, étudiante en deuxième année de Mastère à l’IA School sur le campus d’Aix-en-Provence. Pourquoi Coline […]

19 avril 2024

De la santé à la finance en passant par l’automobile, l’intelligence artificielle (IA) a révolutionné de nombreux domaines. Cependant, cette […]

3 avril 2024

Vous avez envie d’en savoir plus sur la tech ? alors voici 3 films qui vous intéresseront tout particulièrement ! […]

2 avril 2024

Retrouvez l’interview de Pompilio Fanelli, formateur en Data Visualisation pour l’IA School sur le campus de Bordeaux.   Le parcours […]