fbpx

IA SCHOOL

Journée mondiale sans voiture : l’IA et les transports plus responsables

Journée mondiale sans voiture : l’IA et les transports plus responsables

Des vacarmes sans fin, la pollution de l’air, des embouteillages incessants… L’image des grandes villes s’est dégradée au fil des années. En l’espace d’une vingtaine d’années, l’environnement urbain frôle la limite de l’acceptable, incitant le développement de nouvelles et d’anciennes initiatives, à l’instar de la journée mondiale sans voiture.

Cet événement mondial favorise la réduction de la pollution, des encombrements dans les villes, ne serait-ce le temps d’une journée. Elle insiste sur la sensibilisation des avantages des transports plus green auprès de l’imaginaire collectif. L’Intelligence Artificielle tient justement un rôle capital dans la promotion de ces transports plus responsables.

 

22 Septembre, la journée mondiale sans voiture

Imaginez un instant vous réveiller avec un esprit plus serein, sans avoir à entendre les bruits assourdissants de la circulation et le klaxon des voitures. Vous sortez de chez vous et vous empruntez des chemins avec le moins de trafic possible. C’est notamment l’objectif de la journée mondiale sans voiture, célébrée tous les 22 septembre. Au cours de cette journée spéciale, les responsables au sein des villes, des quartiers et à l’échelle nationale incitent les automobilistes à laisser leurs voitures de côté au profit de moyens de transport moins polluants. Voilà une belle occasion de faire un peu d’écotourisme dans sa propre ville.

D’autant plus qu’en milieu urbain, les modes de déplacement écologiques ont évolué avec l’avènement de l’IA et du big data. Vous pouvez par exemple optimiser vos marches à pied en utilisant un appareil ou une montre connectée, optimiser vos itinéraires à vélo ou encore prioriser le recours aux transports en commun.

 

Les débuts de la journée mondiale sans voiture

Pendant trois mois, de novembre 1956 à janvier 1957, de nombreuses villes en Europe instaurent des Dimanches Sans Voiture pour limiter les impacts de la crise de Suez. En 1973, l’apparition du choc pétrolier incite également le même événement avec quelques manifestations relativement rattachées à des enjeux économiques.

En 1997, l’Islande va réagir de nouveau pour mettre en avant un message en faveur de la santé et de l’éco responsabilité. Un an plus tard, en 1998, le concept séduit de plus en plus de villes européennes et a même fait l’objet d’une campagne à grande échelle intitulée « In town, without my car ! ».

Au début des années 2000, de nombreuses villes européennes ont participé à la journée mondiale sans voiture, le 22 septembre de chaque année.

 

Une réflexion profonde sur nos moyens de déplacement

Bien plus qu’un simple événement à célébrer tous les 22 septembre, la journée mondiale sans voiture nous tire vers une réflexion plus profonde de nos moyens de déplacement. Elle a d’ailleurs pour véritable objectif de sensibiliser plus de personnes sur les enjeux des transports plus green et ainsi limiter les dégradations de l’environnement.

La conscientisation collective qui découle de cette journée si spéciale se concentre sur la favorisation des zones pour piétons, des pistes cyclables et des transports en commun. Par ailleurs, depuis 2007, de nombreuses villes ont remplacé la célébration de la journée mondiale sans voiture par la semaine de la mobilité, un mouvement qui incite la promotion des transports en commun.

 

Vers des moyens de transport green avec l’IA

Les moyens de transport habituels sont non seulement source de pollution, mais aussi d’embouteillage et d’une réduction significative de la production. Au Canada, les embouteillages provoquent une perte moyenne de 32 jours de travail dans l’année, et ce sans compte la consommation excessive des carburants et l’exploitation abusive des ressources naturelles.

L’Intelligence Artificielle réfléchit justement sur de nouveaux moyens et concepts de déplacement plus green en utilisant plusieurs technologies d’IA. Ceci permet non seulement de réduire les impacts nocifs sur l’environnement, mais aussi de proposer une meilleure expérience de conduite à tous les passagers.

 

Des déplacements plus économiques

L’IA vous permet de profiter de déplacements plus économiques en réduisant au mieux les dépenses liées à l’entretien et le renouvellement de certaines pièces de voiture et de train. En effet, la mise en place de quelques capteurs au sein des systèmes de fonctionnement des nouveaux moyens de transport facilite la détection des défauts, des usures et des problèmes techniques. Les données sont directement captées à l’aide d’outils de suivi et traitées rapidement pour limiter les pannes.

Les progrès de l’intelligence artificielle ont aussi permis de réduire la consommation des carburants jusqu’à 30 % afin de minimiser l’exploitation des sources d’énergie. Ils incitent à la réduction de la production du CO2 dans l’air et au développement des conduites autonomes.

 

Des moyens de transport plus sécurisés et optimisés

Outre les enjeux écologiques, les transports green que promeuvent l’IA misent également sur des moyens de déplacement plus sécurisés et optimisés à l’expérience utilisateur. De plus en plus de marques conçoivent des voitures à conduite autonome capables de détecter sans intervention humaine les marquages, les barrières, les voies et les obstacles routiers.

Le big data fait aussi le point sur l’évolution des réseaux de communication et des flux de transport en vue d’augmenter les propositions des itinéraires optimisés. Zoom sur l’avenir de l’industrie automobile.

Fermer le menu