fbpx

IA SCHOOL

L’IA à la conquête de la data émotionnelle !

L’IA à la conquête de la data émotionnelle !

Paroles et pensées, empathie, sentiments, gestion des émotions : on pensait que tout cela n’était réservé qu’aux humains. Pourtant, depuis quelques temps, de nouvelles applications d’Intelligence Artificielle cherchant à décoder nos émotions, commencent à voir le jour et deviennent de plus en plus sophistiquées. Si le mythe d’un robot conscient n’est pas neuf, les chercheurs et techniciens du monde entier restent fascinés par le sujet. Dans une société de plus en plus tournée vers les ressentis et les émotions de chacun, l’IA a son rôle à jouer pour décrypter, influencer et comprendre ces connexions. Ainsi, la data émotionnelle est désormais un marché très lucratif – estimé à 45 milliards de dollars d’ici à 5 ans – et un nouvel or noir ! Focus sur deux applications qui cherchent à comprendre nos pensées !

 

L’IA pour décrypter les pensées pour les transcrire en paroles

Depuis des années, les chercheurs essayent de mettre au point un véritable “décodeur de paroles”, permettant de traduire les pensées en mots intelligibles. Dans le cas des AVC, ou encore de la maladie de Charcot – qui privent de moyen d’expression des personnes aux  capacités cérébrales intactes – être capable de redonner la parole à ces personnes qui ne l’ont plus relève d’une véritable prouesse.

Grâce à un nouveau système basé sur l’Intelligence Artificielle, des chercheurs américains de l’Université de Californie à San Francisco, ont réussi à traduire des pensées en phrases.

Comment cela fonctionne ? Des implants cérébraux ont été posés à des endroits clés qui déterminent la parole, sur plusieurs patientes atteintes d’épilepsie. Les chercheurs ont fait répéter des dizaines de fois des phrases courtes à ces patientes. Toutes les données recueillies ont alors été introduites dans un algorithme d’apprentissage automatique. Grâce à cet outil, les phrases du cerveau peuvent être décodées en temps réel avec 97% de justesse.

Les mots et phrases sont encore limités, mais le résultat est très prometteur ! A terme, certains scientifiques souhaitent même implanter ces implants cérébraux sur des personnes bien portantes : c’est le cas d’Elon Musk avec son dispositif Neuralink, ou encore BrainCom, financé par la Commission Européenne.

 

L’IA pour décrypter les émotions au travail

Joie, colère, calme ou inquiétude : si vous ressentez l’une de ces émotions au bureau, il se pourrait bien qu’elle soit détectée par une IA ! Entrainé grâce à des milliers d’enregistrements vocaux, ce logiciel japonais d’IA est capable de détecter vos émotions à partir de votre voix. Plusieurs signes et tics spécifiques à chaque émotion peuvent être décelés dans la voix : tremblements, tonalité, débit ou encore hésitations, tout ceci sont des marqueurs précieux pour cet algorithme. Baptisée Empath, cette IA est capable de déceler une émotion en temps réel. Le but ? Favoriser l’empathie dans les rapports entre humains, fluidifier les contacts, apaiser les rapports…

Cette solution est déjà employée dans plusieurs applications : comme My Mood Forecast, une API (solution informatique qui permet à des applications de communiquer entre elles) qui permet de vérifier l’humeur des employés et de prendre des mesures pour améliorer leur motivation, ou encore Utakata Mood-light, un système d’éclairage qui s’adapte automatiquement aux besoins des personnes – calme, concentration, travail, détente -… De quoi séduire les Responsables QVT et Bien-Être au travail !

 

Alors, quel degré de surveillance l’IA peut-elle introduire dans les rapports humains, et quelle place est-elle en train de prendre dans notre société ? 

Fermer le menu