fbpx

3 août 2022

Data Science : comment l’IA transforme le secteur aérien ?

La science des données apporte un vent de changements à fort impact dans le secteur de l’aéronautique. Déjà au XXe siècle, les compagnies aériennes collectaient d’importantes quantités de données pour révolutionner le secteur. Cependant, à cette époque, la technologie de l’IA n’a pas encore permis leur transfert et leur utilisation en temps réel.

Avec l’avènement du big data et les progrès de la data science et du deep learning, tout est entrain de basculer. Désormais, bon nombre d’avions circulent déjà avec des capteurs intégrés pour produire jusqu’à 30 fois plus de données que la génération précédente. Mais comment l’IA s’y prend-elle pour révolutionner le secteur aérien ?

Exploiter les données pour optimiser les réservations

La science des données permet avant tout de comprendre les comportements des consommateurs et d’identifier leurs préférences. Grâce à l’IA, les compagnies peuvent maintenant enregistrer ces préférences et optimiser la réservation des tickets. C’est exactement de la même manière que l’intelligence artificielle a réussi à booster les ventes lors du black Friday.

À travers des techniques d’analyse prédictive, la data science favorise l’optimisation des prix des billets en temps réel. Les compagnies pourront proposer des réservations optimisées à leurs passagers en fonction de la période donnée et de nombreux autres paramètres à considérer.

Optimiser les opérations et l’utilisation de l’espace aérien

Les aéroports accueillent en permanence des milliers de passagers venus sur les lieux pour rejoindre une destination spécifique. Ceci donne naissance à un immense trafic qui devient plus ou moins complexe à gérer avec le temps. Pour optimiser l’utilisation de ces espaces aériens, certaines compagnies font appel aux data scientists et data analysts. Ces derniers mettent au point différentes solutions basées sur l’IA afin d’aboutir sur de meilleurs choix d’itinéraires et de types de vols.

La catégorisation des avions se simplifie grâce à l’intelligence artificielle. Il en est de même pour la collecte des données, le déploiement de l’équipage et des différents vols. À termes, les bénéfices s’étendent jusqu’à l’optimisation de la consommation des carburants et la maintenance prédictive. En sachant que la maintenance représente plus de 30 % des raisons qui expliquent les retards et les annulations de vols, l’IA se déploie pour rassurer les passagers et donner une image plus confiante aux compagnies aériennes.

Réduire les coûts et mesurer ses performances

Tout comme l’IA révolutionne le secteur du tourisme à l’approche de l’été, elle permet aux acteurs aériens de réduire leurs coûts et de mesurer avec plus de précision leurs performances. Ils pourront alors obtenir une longueur d’avance sur la concurrence et offrir de meilleurs services à la clientèle.

Grâce à l’IA et à la data science, on peut désormais suivre les bagages en temps réels et limiter les pertes, les retards de valises et les dommages techniques. Les systèmes aériens dotés d’IA collectent et analysent l’ensemble des données relatives à chaque vol : distance de la trajectoire, altitude actuelle, poids et caractères physiques de l’avion, conditions météorologiques… Ces différents éléments permettent ensuite d’estimer précisément la quantité de carburant à fournir et ainsi réduire les dépenses inutiles.

Améliorer la gestion des risques, le contrôle et la vérification

Retards de vols, crashs aériens, pannes techniques, annulation de réservation à la dernière minute, les risques dans le secteur aérien sont nombreux et variés. Le déploiement des solutions de gestion dotées d’IA reste une bonne alternative en soi pour améliorer la gestion de ces risques.

On pourra par exemple mesurer l’ampleur des dommages techniques au sein de l’avion, les temps de réparation, le niveau de fatigue de l’équipe à bord ou encore les changements de fuseaux horaires. En s’appuyant sur des modèles de planification d’algorithmes intelligents, on pourra alors prendre des mesures adéquates au bon moment et éviter les risques.

Dans le domaine du contrôle et de la vérification dans l’aéronautique, la data science renforce la fiabilité des processus déjà mis en place. Elle permet de faire rapidement des comparaisons de prévision et de gagner en efficacité.

L’IA dans l’aérien : des défis à relever ?

Malgré l’abondance et l’exploitation de la data science, du big data et du machine learning dans l’aérien, l’intégration de l’intelligence artificielle dans ce secteur connait quelques limites. Parmi ces obstacles, on peut notamment citer le manque de flexibilité des actuels systèmes informatiques vieillissants. L’adaptation de ces technologies passées à l’IA reste alors une tâche complexe en soi, un défi que l’on peut toutefois dépasser avec brio d’ici quelques années avec le développement croissant de l’IA.

Le secteur de l’aéronautique offre de nombreuses opportunités de carrière aux datas scientists et datas analysts. Et pour en devenir un, vous pouvez dès à présent rejoindre le campus de l’IA School et obtenir votre diplôme de Bachelor in Artifical Intelligence & Business ou de Mastère in Artificial Intelligence & Management.

Plus

d'articles

24 novembre 2022

Lors du tournage du prochain Avatar 2, le plateau était rempli de nouvelles technologies afin derationaliser le processus de réalisation. […]

16 novembre 2022

    Pourquoi a-t-il choisi de rejoindre l’IA School ? La première motivation de Bourama d’intégrer l’IA School était la double […]

19 octobre 2022

Mayar est étudiante à l’IA School en deuxième année de Bachelor « Chargé(e) de projet IA & Data » Elle a décidé […]

27 septembre 2022

Vous avez envie d’en savoir plus sur la tech ? alors voici 3 films qui vous intéresseront tout particulièrement ! […]

8 septembre 2022

Lorsque vous obtenez un nouvel ordinateur, l’une des premières choses que vous voulez faire est de vérifier l’absence de virus […]

4 juillet 2022

Un Job Dating, c’est quoi ? On connait tous le principe du speed dating, qui consiste à rencontrer et éventuellement séduire […]