fbpx

IA SCHOOL

Big data : zoom sur l’avenir de l’industrie automobile

Big data : zoom sur l’avenir de l’industrie automobile

Des véhicules plus autonomes, plus intuitifs et plus innovants, c’est ainsi que la plupart des gens imaginent le futur de l’industrie automobile. D’ici quelques années, nous verrons circuler sur les routes de plus en plus de voitures sans conducteur ou fonctionnant automatiquement sans lever le petit doigt.
Mais qu’en est-il réellement ? Jusqu’où le big data peut-il révolutionner la conduite automobile ? L’IA School décèle les relations entre intelligence artificielle et voiture autonome pour vous en apprendre davantage.

 

Des voitures plus intuitives pour une conduite plus sûre

Étant donné que la plupart des accidents sont dus à des erreurs de conduite de la part du conducteur, voir débarquer des voitures autonomes sur la route est peut-être la solution à privilégier pour une conduite plus sûre. En tout cas, c’est ce qu’avancent les data scientists et les data analysts.

Contrairement à la nature humaine, une machine ne commet pratiquement pas d’erreurs. Et même si elle en faisait, l’erreur serait réduite à 1 sur des millions de probabilités. En pratique, une voiture autonome ne peut perdre sa concentration en cours de conduite, connait toutes les informations à assimiler pour tracer l’itinéraire idéal et agit à la seconde s’il y a des décisions importantes à prendre. Cette alternative aspire donc à une conduite plus sécurisée, un atout indéniable pour le renforcement de la sécurité routière.

En chiffre, Google a récemment publié une étude selon laquelle seulement 13 accidents auraient lieu sur 1,8 million de véhicules autonomes. De plus, il s’agit d’accidents mineurs limités à de légères conséquences et qui résultent d’une erreur humaine.

 

Plusieurs marques de véhicules autonomes sur la ligne de mire

Google est loin d’être la seule entreprise qui exploite l’intelligence artificielle pour aboutir à des modèles de véhicules autonomes et des systèmes de navigation plus intuitifs. En effet, d’autres entreprises rejoignent la course et s’imposent petit à petit sur le marché en proposant des voitures modernes et innovantes, à la pointe des dernières technologies.

On peut notamment citer Tesla, General Motors, Audi, Bosch, Mercedes-Benz, Nissan et Delphi Automotive. Ces différentes marques se servent du machine learning et du deep mind dans la conception de nouveaux modèles d’engins motorisés. Elles travaillent toutes à la réalisation d’une voiture à fonctionnement automatique, sans besoin de pilotage manuel. Ainsi, il suffit de programmer un parcours à l’avance et de tenir compte des différents paramètres recueillis par son système de navigation pour ensuite profiter d’une conduite autonome, sûre et sécurisée.

Les véhicules autonomes s’équipent d’ordinateurs, de récepteurs GPS ainsi que d’interfaces à réseaux sans fil pour pouvoir fonctionner correctement. Ils disposent d’un système de contrôle de haut niveau qui se synchronise automatiquement aux récepteurs de données aux alentours. Ainsi, en cas d’obstacles, d’embouteillages ou de dangers, il sera immédiatement alerté et va proposer d’autres itinéraires possibles. La collecte des informations précises peut nécessiter une connexion à internet pour obtenir une synchronisation en temps réel.

 

Comment se présentent les véhicules autonomes ?

Vus de l’extérieur, les véhicules autonomes sont fort semblables aux voitures traditionnelles. Leurs différences se trouvent surtout sous le capot. En effet, ils intègrent de nombreux capteurs qui leur permettent de proposer différentes fonctionnalités intuitives, à l’instar des Google Cars, voitures équipées de détecteurs laser qui développent une carte 3D de l’environnement aux alentours de la route en temps réel. Ces capteurs détectent aisément les lignes de la route et peuvent même identifier les feux verts et feux rouges. L’intégration d’un radar permet en plus de détecter les mouvements brusques dans les environs et de mesurer leur vitesse. C’est donc un excellent moyen d’anticiper un vol ou d’éviter de justesse un accident de la circulation.

Le système de navigation d’une voiture autonome découle de l’assemblage de capteurs, processeurs et actuateurs. Les capteurs collectent principalement les informations et les images, puis les envoient aux processeurs. À leur tour, ils les transmettent aux actuateurs pour indiquer les manœuvres adéquates à réaliser. L’ensemble du système agit ensuite en ayant accès au contrôle des freins, des accélérateurs et du volant.

Certaines informations peuvent provenir de voitures qui circulent dans les environs ou de bornes émettrices. Pour les collecter, il suffit de se connecter à internet et d’accéder au cloud ou stockage d’informations. Ainsi, pour bénéficier de toutes les fonctions d’un véhicule autonome, il reste essentiel de faire des mises à jour fréquentes.

Les véhicules du futur résultent d’algorithmes d’apprentissage de haut niveau qui découlent directement du big data et de l’intelligence artificielle. Ils intègrent des logiciels performants qui modélisent automatiquement les réponses et les comportements à opter en fonction de la situation à laquelle le conducteur doit normalement faire face. Ce qui fascine le plus c’est leur rapidité à prendre des décisions à la seconde en cas d’obstacles ou de situations imprévues.

Envie de découvrir d’autres sujets plus passionnants ? Accédez en exclusivité à nos actualités sur l’intelligence artificielle, le big data, les nouvelles technologies et la data base.

Fermer le menu