fbpx

IA SCHOOL

Quand le Big Data arrive dans les centres-villes !

Quand le Big Data arrive dans les centres-villes !

Pancartes “Bail à céder”, commerces à vendre, vitrines vides: certains centres-villes de France ressemblent parfois à des villes-fantômes, où l’on se cogne à des rideaux de fers fermés à chaque coin de rue, et où il n’y a plus beaucoup d’activités. Ce phénomène n’est pas nouveau, mais à tendance à se généraliser, et il est assez préoccupant : le centre-ville doit être un lieu de vie, de création, de rencontres, d’échanges, et cela n’est souvent plus le cas. Souvent délaissés au profit des périphéries de villes, qui accueillent les grands hypermarchés ou centres commerciaux, les centres-villes doivent donc être redynamisés !

Des start-up s’emparent du marché !

Et si la solution se trouvait du côté des nouvelles technologies, et plus particulièrement du Big data ? C’est notamment le pari de My Traffic, une start-up française qui a pour objectif de “révolutionner le secteur de l’immobilier commercial en développant une technologie unique de traitement et d’analyse Big Data”. Revitaliser le cœur des villes grâce au Big Data ? L’idée ne manque pas d’ambition. Voilà en tout cas un usage de la technologie Big Data bien concret et utile aux citoyens !

My Traffic s’adresse aux commerçants, indépendants ou non, aux collectivités, aux enseignes, ou encore aux professionnels de l’immobilier. En bref, à tous les acteurs qui ont besoin de données précises sur le flux des passants. My Traffic récupère de façon anonyme les informations et données de géolocalisation des téléphones portables sur une ville précise : ces informations sont couplées à un comptage manuel pour en extraire des données de flux de passants et de véhicules.

Le Big Data permet dans ce cas d’analyser de nombreux axes :  les lieux les plus fréquentés, les rues les plus passantes, les heures de pointes et les heures creuses, les flux des piétons et les flux des voitures, les itinéraires les plus empruntés, etc…

Cela permet donc aux enseignes et aux villes, de connaître les rues les plus commerçantes, de comparer les endroits entre eux, et de comprendre d’une manière plus globale les évolutions et changements dans une ville donnée. C’est une analyse rapide, concrète et ultra précise, que seul un outil de Big Data est capable de fournir.

2 exemples concrets:

  • Un commerce cherche à s’implanter dans une ville comme Strasbourg. Grâce à cet outil d’analyse Big Data, il va pouvoir faire une étude approfondie du territoire, et choisir une boutique qui selon lui et ses critères, sera bien placée pour son business.
  • Une commune cherche à piétonniser une rue. Avec l’outil d’analyse Big Data de My Traffic, elle va pouvoir étudier sur un temps donné la rue la plus intéressante, celle la plus fréquentée, et celle qui pourra redynamiser le cœur de sa ville.

Les données de My Traffic peuvent être combinées à d’autres data, qui viennent compléter une analyse de terrain. Par exemple, il peut être intéressant de déterminer combien de passants sont résidents et combien de passants sont de passage. Ou encore, combien de temps se garent les voitures, quels chemins sont les plus empruntés par les passants, quelles vitrines attirent le plus l’attention. Les possibilités d’analyses sont infinies avec le Big Data !

La technologie au service de l’attractivité des centres-villes

Si cet outil d’analyse change la donne, il n’est pas le seul à lutter contre la désertification des centres-villes de France ! L’usage de la technologie se retrouve dans de nombreuses communes, avec les plateformes de connexion entre habitants – ceux qui cherchent par exemple à consommer en circuit-court, ou encore via les objets connectés installés en centre-ville. Le gouvernement a de son côté lancé le plan “Action Cœur de Ville en 2018, afin d’aider 222 communes à redynamiser leur centre-ville.

Mais il y a encore de nombreux outils à créer, et d’idées à développer, afin d’aider nos villes à se redynamiser : l’analyses des données via les nouvelles technologies liées à l’Intelligence Artificielle, au Machine Learning et Deep Learning semblent une voie pleine de solutions !

Intéressés par les métiers de l’Intelligence Artificielle et du Big Data ? Venez vous former à l’IA School, une école résolument tournée vers l’avenir, qui prépare les futurs entrepreneurs, dirigeants et acteurs de la société de demain, grâce à des formations de Bac+1 à Bac+5 à double compétences : business et technique. s

Fermer le menu